Des insectes dans l’assiette

L’insecte est ce petit être vivant adorable que l’on rencontre au détour d’un chemin, d’un pré, d’une forêt, d’un grenier ou d’une cuisine.

ADORABLE OU REPUGNANT !

Le ver c’est dégoutant, on est tous d’accord. Le criquet, c’est adorable quand l’été il se met à chanter. Le papillon, trop mignon !

COMESTIBLES ?

Franchement, même sous la menace jamais je n’en mangerais !

Mais par les temps qui courent (conditions abominables de vie et de mort des animaux nourris aux hormones destinés à remplir nos assiettes, dégâts écologiques…), je pourrais me forcer si je n’était pas flexitarienne.

L’ENTOMOPHAGIE

Et oui, c’est le terme employé qui définie « consommation d’insectes par l’humain ».
Aller c’est pas la mer à boire ! l’entomophagie est depuis des siècles une pratique courante dans certains pays.

En Asie, la punaise d’eau géante est très appréciée écrasée en purée pour agrémenter les légumes et les sauces.
La fourmi quant à elle détient des vertus pour lutter contre les rhumatismes et les troubles du système immunitaire.
Le ver à soie se savoure en sauce frit avec des oignons, dans une omelette ou bien en conserve.

En Afrique, le termite et la chenille sont un met courant.
La chenille est récoltée d’octobre à février. Elle est considérée comme supérieure en apport protéique par rapport au bœuf.
Elle est consommable séchée ou en conserve.

Au Mexique, certains insectes sont consommés pour leur apport en vitamines B, calcium, magnésium et protéines ou utilisés à des fins médicinales pour soulager les maladies du système digestif, respiratoire, nerveux, et circulatoire.

Je résume, manger des insectes c’est tout bénéf. pour la santé et si c’est bon pour moi, c’est bon pour ma planète.

En effet, la culture d’insectes comestibles est E CO LO ! 

Selon l’Organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), élever un insecte est moins coûteux pour l’environnement qu’élever un bœuf :

  • 2 kg de végétaux pour 1 kg d’insectes, contre 8 kg pour 1 kg de viande bovine
  • 1 000 litres d’eau pour 185 g d’insectes contre 16 g de viande bovine
  • les insectes émettent moins de gaz à effet de serre et moins de méthane que le boeuf et le porc
  • 15 m2 la surface d’élevage d’insectes contre 200 m2 pour le bétail

L’élevage d’insectes est donc LA solution contre la pénurie des terres agricoles, la déforestation, la surexploitation des mers, l’épuisement des sols, les changements climatiques, et les pesticides.
En effet, les punaises et les guêpes sont très utiles à la protection des cultures des fraises et tomates contre la mouche blanche.
Les bourdons et les abeilles assurent la pollinisation des fleurs.

De bonnes nouvelles pour l’avenir de ma planète !

L’ELEVAGE D’INSECTES est BIO et SANS DECHET

Des fermes implantées en Europe depuis plusieurs années élèvent les insectes dans des conditions d’hygiène très strictes, respectueuses de l’environnement et de la réglementation sanitaire.
Ils sont nourris d’épluchures et de légumes abîmés non consommables provenant directement des champs agricoles voisins.
Ils vivent dans des boites à œufs (compostables).
Leurs déjections sont réutilisées comme engrais pour les fruits et légumes.

ET SI VOUS N’ETES PAS ENCORE CONVAINCU 

Toujours d’après FAO, il faut anticiper l’avenir car les superficies agricoles diminuent et le nombre d’êtres humains augmentent.

D’où l’émergence des fermes d’élevage grâce auxquelles on peut déjà nourrir, sous forme de farine d’insectes, le bétail, la volaille, les poissons, les reptiles, les animaux de compagnies et nous.

LES INSECTES EN VENTE LIBRE

MICRONUTRIS propose des recettes de cuisine à base d’insectes, et met en vente des paquets de ténébrions et grillons déshydratés et grillés saveur curry ou barbecue pour l’apéro, des barres chocolatées aux grillons qui donnent un goût de noisettes avec un effet riz soufflé, des biscuits crackers aux graines de pavot ou aux amandes…

c’est croquant, c’est gourmand !

micronutris.com
et aussi :
jiminis.com
lacriqueterie.com
insectescomestibles.fr : avec en prime des conseils pour créer sa propre ferme à insectes !
ynsect.com

LES INSECTES A LA CARTES DES RESTAURANTS

paulette-magazine.com
restaurantdinsectes.fr

J’ai goûté pour vous à l’occasion de la conférence organisée par   Micronutris : MIAM 😉

Et là vous êtes convaincu(e) 🙂